Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CC-passion

Une première

Le camping-car, c'est le plaisir de visiter la France, ou d'autres pays par les petites routes, aussi ne prenons nous jamais l'autoroute. Cette fois c'est une première pour nous : faire un trajet autoroutier. Nous nous rendons à un mariage, et la gestion du timing nous a fait prendre cette option afin de sécuriser notre horaire d'arrivée.

Pas aussi vite qu'en voiture

Si le camping-car autorise de circuler à 130 km/h comme les autres véhicules, nous décidons pour le confort sonore... et la consommation de caler le régulateur de vitesse à 110 km/h. Le GPS affiche une vitesse un peu inférieure à celle du compteur, et la consommation grimpe à 11 litres/100 là où nous étions habitués à une consommation moyenne de 8,6 litres/100. L'utilisation du régulateur est quasi indispensable... si le camping-car en est équipé bien entendu.

L'autorouteL'autoroute
L'autoroute

L'autoroute

Les dépassements

Le dépassement des camions réclame beaucoup plus d'attention qu'en voiture. Le différentiel de vitesse avec les voitures circulant elles à 130 km/h oblige à anticiper sauf à risquer de provoquer un brusque ralentissement derrière, ou pire, un accident. Enfin, une fois que le camping-car a dépassé le camion, un fort remous d'air se fait ressentir par l'arrière, ce qui contraint à bien maintenir sa trajectoire. Ce remous est assez désagréable au volant.

Que c'est monotone...

Si l'autoroute permet de maîtriser peu ou prou son horaire d'arrivée, il demeure que la route est d'un profond ennui, surtout si l'autoroute est déserte, ce qui fut notre cas, excepté sur un tronçon à l'approche l'Orléans où les deux autoroutes A10 et A11 se rejoignent. L'emprunt des départementales est décidément le mode de déplacement le plus agréable si l'on n'est pas contraint par le temps.

L'autorouteL'autoroute

L'autoroute

Et combien tout ça ?

Le prix au péage se fait vite sentir, le camping-car étant assujetti à la classe 2 du tarif. Le trajet que nous avons emprunté réclame pour un véhicule automobile un prix de 34,00 euros. Il en coûtera 50,60 euros pour le même trajet avec le camping-car, soit plus de 50% de majoration comparé au tarif de base. Pas donné...

Télépéage indispensable

L'utilisation des bornes de prise de ticket ou de paiement devient vite une galère, le camping-car étant trop haut pour accéder au dispositif dédié aux voitures... mais trop bas pour accéder à celui des poids-lourds. Le télépéage exonère de se contorsionner pour utiliser la borne, et se révèle très vite indispensable. Attention cependant à être très attentif aux indications de gabarits à l'approche des barrières de péage afin de ne pas se laisser surprendre par les accès parfois limités à 2 mètres de haut. Pas d'inquiétude à avoir pour autant, il existe toujours un accès télépéage pour les grands gabarits.

Commenter cet article